Skip to content

Des Carolos maîtres en robotique

Un groupe de quatre jeunes du pôle formation des industries technologiques, avenue du Général de Gaulle,  a obtenu une 3e place à un concours organisé par un fabricant de robots.

Quatre apprentis carolomacériens du pôle formation des industries technologiques de Champagne-Ardenne viennent d'obtenir une belle troisième place lors d'olympiades de la robotique. Il s'agit d'une épreuve annuelle organisée par le constructeur, leader mondial dans le domaine, le Japonais Fanuc.

A la recherche de jeunes talents à recruter, désireux d'avoir des liens avec les établissements de formation, le fabricant de robot invite établissements de formation à se faire connaître et à valoriser les gens qu'ils forment. Secteur d'avenir fortement recruteur, le secteur de la robotique manque en effet de candidats. "C'est surtout par manque de connaissance," explique Pierre-Jean Payer, responsable pédagogique.

Industriel et ludique à la fois

En 2010, pour accompagner le développement des industriels, le pôle formation a investi dans la robotique, en proposant différentes formations, complétées par une licence professionnelle "automatisation des procédés de fabrication" en alternance, en lien avec l'IFTS (Institut de formation technique supérieur). Cette année, le pôle formation a engagé deux équipes aux olympiades de Fanuc, une composée de quatre jeunes de la licence professionnelle carolomacérienne, l'autre d'un BTS développé à Reims. Première étape, les participants ont reçu un dossier de conception de système robotisé à rendre en janvier. Cette partie théorique comptait comme présélection. L'équipe carolo a été sélectionnée pour le concours organisé le 17 mars à Lisses, dans l'Essonne.

Ils étaient accompagnés par leurs formateurs et par un car d'élèves de BTS venus découvrir la robotique. Ils avaient à disposition un robot et ont participé à huit épreuves chronométrées. "Il s'agissait d'application industrielle mais ludique aussi, explique Yannick Hudreaux, formateur en robotique, avec Yann Collinet. Il fallait réaliser des trajectoires pour monter les mouvements et la rapidité du robot, ou encore faire des dessins programmés. Les jeunes étaient à fond dedans, très concentrés." Les Ardennais ont obtenu une belle troisième place, leur donnant droit à une médaille et un diplôme, mais aussi accès en primeur aux offres d'emploi de l'industriel. "Nous partions dans l'inconnu. Les premiers font partie d'équipes rompues à l'exercice, rodées. Nous sommes prêts à participer à nouveau... Pour faire mieux !"

Pour parfaire son enseignement, le pôle formation vient de se doter d'une nouvelle ligne avec un robot. Cet équipement "réellement industriel" a été installé à la fin du mois de mars pour compléter un atelier robotique déjà composé d'une demi-douzaine de robots offrant, dans un environnement lui aussi industriel, un panorama des principaux fabricants en la matière.


A SAVOIR

  • Le pôle formation des industries technologiques de Champagne-Ardenne répond aux besoins en main-d’œuvre qualifiée des entreprises industrielles, par apprentissage et formation continue.
  • La licence professionnelle "automatisme et robotique" en contrat de professionnalisation est ouverte à des jeunes ayant un bac+2 technique, DUT ou BTS. Les inscriptions ont lieu à partir de juin.
  • L'équipe ardennaise était composée de José Barros da Silva et Valentin Villani (la Fonte Ardennaise), Martin Chiarruzi (ADT 08 à Bazeilles), et Hugues Bouvy (Champagne Louis Roederer à Reims).

 

www.lardennais.fr

Article paru dans l'Ardennais du mardi 5 avril 2016, signé Mirko SPASIC