Skip to content

Un soutien à l'apprentissage

Les entreprises ardennaises de la métallurgie veulent favoriser la mobilité des apprentis en aidant au financement de leur permis de conduire.

Le chiffre peu surprendre : selon Robert Lacourt, Responsable de l'Unité Territoriale de la Direccte, rapportant des données émanant de la Préfecture, le nombre des apprentis ardennais a chuté de 50% en 2013 par rapport à l'année précédente. Cette hécatombe annoncée serait la conséquence de plusieurs facteurs : l'image tronquée des métiers, une conjoncture économique rendant difficile, pour les entreprises, les possibilités d'accueillir un apprenti et enfin, la mobilité de ces derniers. Ainsi, chaque année, de jeunes majeurs ne peuvent poursuivre leur cursus de formation ou pourvoir une offre d'emploi, faute de posséder le permis de conduire. "Cette problèmatique s'est particulièrement ressentie depuis la disparition du service national qui permettait à certains jeunes appelés de bénéficier de cet apprentissage à la conduite et au final d'obtenir leur permis ", rappela Sébastien GUENET, Secrétaire Général adjoint de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie des Ardennes (UIMM).

Une aide pour passer le permis de conduire

Grâce à une collaboration entre l'Association ChampArdennaise pour la Promotion et la Performance de l'Industrie (ACAPPI), la société HALLA VISTEON et la Préfecture des Ardennes, un accompagnement financier permet une aide substantielle à des jeunes devant obtenir leur permis de conduire. Ouvert à différents publics signant un contrat d'apprentissage, de professionnalisation, mais aussi aux moins de 26 ans signant un contrat d'initiative emploi ou un emploi d'avenir, ou encore embauchés dans le cadre d'un contrat de génération ainsi pour un premier CDI au sein d'une entreprise relevant de la convention collective de la métallurgie, ce dispositif permet à ce jour de financer 30 dossiers.

Porteur du projet, l'ACAPPI a réalisé un appel à candidature et a selectionné 17 auto-écoles souhaitant s'inscrire dans ce dispositif qui offre aux bénéficiaires une contribution de l'entreprise accueillante à hauteur de 25%, un abondement de HALLA VISTEON de 50%. Il reste donc à la charge de l'apprenti conducteur, une participation de 25%. La signature de cette convention a permis aux deux premiers jeunes, en formation au sein du pôle formation des industries technologique, de bénéficier de ce dispositif. Romain DENIS, 18 ans, en Bac Pro Pilotage de ligne de production en alternance au sein de la société La Fonte Ardennaise, et Romain CORNUAU, 25 ans, en Bac Pro en maintenance des équipements industriels en apprentissage à la société Arti Production, n'ont pas manqué de souligner tous les avantages qu'ils tiraient de cette aide financière.

Article de Johnny Borca paru dans le journal l'Ardennais du samedi 15 février 2014